Publié dans Lu pour vous

Blanchissez-moi tous ces nègres : Serge Bilé

Image de couverture

Quelle est l’origine du blanchissement de la peau ? Quelles sont les motivations des Noirs qui s’adonnent à cette pratique ? Quelles sont ses conséquences ? Ce sont quelques questions auxquelles répond le livre de Serge Bilé, l’auteur du célèbre : ‘’Et si Dieu n’aimait pas les noirs ? : Enquête sur le racisme aujourd’hui au Vatican’’.

Dans la première partie du livre, l’auteur montre comment à l’époque de l’esclavage et ensuite durant la  colonisation, les occidentaux ont crée une hiérarchie des couleurs qui désavantage le  Noir.

Le Noir dès lors a un sentiment d’infériorité par rapport au blanc, et cela va même jusqu’à la honte d’être noir…

Convaincus de la suprématie de la race blanche sur la race noire, les occidentaux ont alors voulu blanchir les Noirs. Blanchir le Noir revient pour eux à lui redonner sa dignité perdue.

Pour se faire accepter par les Blancs, les Noirs adhèrent au blanchissement ; qui peut prendre plusieurs formes.

Nombreux sont les acteurs de ce blanchissement du Noir.

C’est ainsi par exemple que l’Eglise catholique  a longtemps représenté Saint Maurice, le premier saint noir sous les traits d’un homme blanc…

Les publicitaires ont aussi joué un  grand rôle, comme le montre si bien l’image de couverture. Excellent choix !

Il s’agit d’une affiche publicitaire ! Elle montre un Noir dont les mains blanchissent après les avoir  trempées dans une eau savonneuse.  Il est entouré de Blancs émerveillés : un homme blanc est né ! Le message est clair : achetez ce savon qui peut blanchir un Noir !

De nombreuses expériences les unes plus humiliantes que les autres furent menées par des scientifiques européens et nord-américains afin de changer la couleur de la peau des Noirs. Exposition aux rayons X, bains d’acides etc.

Ces expériences qui causèrent beaucoup de souffrances aux Noirs ne réussirent jamais tout à fait.  Un noir demeure un noir !

Serge Bilé retranscrit le témoignage d’un ancien tirailleur sénégalais capturé par les soldats allemands : « Ils entreprirent de blanchir un certain Mamadou N’Diaye qu’ils appelèrent aux douches.  Avec du savon, des serviettes, ils le blanchirent si bien à l’aide de l’eau chaude, qu’ils le blessèrent partout. » Atroce !

Devant l’impuissance des produits pharmaceutiques à les blanchir, les Noirs ont recours aux  mariages mixtes afin de blanchir la race. La hiérarchie des couleurs comprend donc rois échelles : les blancs en tête, les métis et les noirs.

Les produits censés blanchir sont en fait des poisons et je ne souhaite pas répéter ici les maladies qu’ils causent.

Dans la deuxième partie du livre,  Serge Bilé présente cinquante-deux réponses à un questionnaire, adressé à des  personnes qui se dépigmentent.

Le questionnaire est constitué de neuf questions telles :

  • Depuis quand vous éclaircissez la peau ?
  • Quelle est la raison de ce choix : mimétisme, mode, complexe ?
  • Quels produits utilisez-vous ?

Ces réponses sont transcrites de façon brute. Ce que je déplore. Il aurait été très utile de les traiter et de les présenter en tableaux ou en statistiques. Ce serait facilement exploitable. Mais bon, étant donné la qualité excellente du livre, je pardonne volontiers ce détail à l’auteur.

Il est aujourd’hui facile de critiquer les Noirs qui se dépigmentent. Mais en lisant on se rend compte que la responsabilité première revient aux religieux, scientifiques et publicitaires occidentaux qui pendant des siècles ont travaillé à mettre dans la tête du Noir qu’il est inférieur et qu’il ne peut accéder à la grandeur qu’en se blanchissant la peau. Par racisme et par refus de la différence, les occidentaux ont pris l’initiative de blanchir les noirs !

Et si les noirs ont commencé et continuent d’avoir recours à la dépigmentation, c’est bien souvent par un complexe d’infériorité.

Blanchissez moi tous ces nègres ! Le slogan est ferme et même si le projet n’a pas abouti, des millions de Noirs dans le monde en font les frais.

Je recommande vivement la lecture de cet ouvrage de Serge Bilé. Il est très documenté. Le livre a le mérite de faire l’histoire du blanchissement et de situer les responsabilités.

Et vous que pensez vous du blanchissement de la peau ?

Que lisez-vous en ce moment ?

Dites moi tout ! (ou presque).

Désiré G.

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s