Publié dans Lu pour vous

Merci pour ce moment de Valérie Trierweler : quand l’ancienne première dame de France règle ses comptes avec François Hollande !

merci-pour-ce-moment-508858

 

L’autre jour… je lisais Merci pour ce moment de Valérie Trierweiller. Avec plus de 600 000 exemplaires vendus – oui SIX CENT MILLE– ce livre figurait en tête des ventes en France pour l’année  2014.                                                                                                                                                                                              Au fond…

Dans ce livre qui a fait sensation, celle qui fut la première dame de France aux cotés de François Hollande témoigne de sa relation avec le Président encore en exercice … Si elle commence son récit par son séjour à l’Elysée, elle s’emploiera aussi à revenir sur leur vingt-six années de relation. D’abord amitié puis ensuite de l’amour.

Mais globalement dans le livre, se venge du Président français qui la trompait avec l’actrice de cinéma Julie Gayet. Le magazine Closer révèlera qu’il se rendait chez elle à scooter. (Juste un détail).

Dans cette histoire folle, écrit – elle, tout se tient. «  Et j’ai trop besoin de vérité, pour surmonter cette épreuve et aller de l’avant. Je le dois à mes enfants, à ma famille, aux miens. Écrire est devenu vital ».

Vital pour elle ? C’est bien possible. Je peux seulement dire qu’elle n’a pas du tout été tendre envers son ex compagnon !

Avec le Président français déjà très impopulaire, ce livre est venu un peu plus ternir son image.

Le François Hollande est traité de macho, d’insensible, d’hypocrite…

Et elle cherche visiblement à l’humilier quand elle rapporte les manœuvres du Président pour la reconquérir   « Je te demande pardon parce que je t’aime toujours. »

 Dans son livre, Valérie Trierweiller s’en prend aussi aux médias qui selon elle s’acharnent contre sa personne. Elle n’est pas non plus tendre envers les collaborateurs du Président, ni envers Ségolène Royale l’ex- femme de François Hollande.

Elle révèle enfin des anecdotes franchement très gênantes ou qui devraient rester de l’ordre de la vie privée.

Dans la forme…

Aucune recherche stylistique dans ce livre. Elle écrit comme si elle se confiait à l’oral.

J’ai lu ce livre juste parce qu’il est un best-seller.

Je vous rappelle qu’il ne s’agit pas d’un roman , mais bien d’un témoignage. Bien d’hommes et de femmes sont victimes de l’infidélité de leur partenaire.

Ils ne se mettent pas à écrire des livres pour cela.

Et même si je respecte le droit de l’auteure à écrire, j’aurais mieux aimé qu’elle publie son livre quand François Hollande ne serait plus Président.

Bon, elle a écrit. Alors on lit !

600 000 exemplaires vendus ! La bonne affaire. Peut être bien que Valérie Trierweiller écrira bientôt un autre livre pour remercier ses lecteurs.

Est-ce qu’il faut lire ce livre ? Peut être que oui, peut être que non. En tous cas, je dois admettre que ce n’est pas du temps perdu…

Je partage avec vous, ce passage que vous devriez aussi aimer comme moi :

« Sans la lecture, je ne serais pas devenue celle que je suis. J’ai aimé lire depuis l’âge où j’ai appris à déchiffrer les mots.

 Je reconnaîtrais entre mille l’odeur de la poussière des livres qui ne sont pas sortis des rayonnages depuis des lustres ».

Ben, voilà ! Merci pour ce moment !

 

 

 

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

2 commentaires sur « Merci pour ce moment de Valérie Trierweler : quand l’ancienne première dame de France règle ses comptes avec François Hollande ! »

  1. Il n’y a que par ici qu’on écrit pas. Ailleurs, toutes les expériences sont bonnes pour faire un livre. Même un parcours en métro, une carrière, une défaite ou une victoire, un événement heureux ou malheureux… et j’en passe. Le poids que constitue la trahison de son compagnon, fût il le Président de la Republique, avait besoin d’être géré : pour le diminuer ou s’en débarrasser, elle a trouvé un moyen, l’écriture. Il ne faut pas en vouloir à Valérie pour cela. Pourquoi Désiré, François n’a pas attendu de quitter le pouvoir avant de faire cela? Tu comprends pourquoi je te pose la question. Moi j’ai aimé ce livre qui revele aussi que meme tout puissant avec tout ce pouvoir, l’homme reste l’homme en matiere de sentiment.
    Merci à ma soeur Islamyath résidant sur Lyon qui m’a envoyé à contre coeur ce livre que j’ai aimé.

    Aimé par 1 personne

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s