Publié dans Lu pour vous

Daté Atavito Barnabé-Akayi – « Les escaliers de caresses » ou la poésie du plus que désir.

« Les escaliers de caresses »  de Daté Atavito Barnabé-Akayi  : lu pour  » Saveurs livresques  »  par Djamile Mama Gao  :  « la poésie du plus que désir « .


Il semble avoir choisi le langage des brisures. Et en ce sens, apparemment, la seule évidence pour lui, c’est qu’en écriture, il n’y a point d’évidence. D’ailleurs, ses œuvres poétiques le prétendent amplement. De Noire comme la rosée, Plumes Soleil, Cotonou, 2011 ; à Tristesse ma maîtresse, Plumes Soleil, Cotonou, 2011 ; en passant par Solitude mon S, Plumes Soleil, Cotonou, 2012 ; jusqu’à Tes lèvres où j’ai passé la nuit. Imonlè 158, Plumes Soleil, Cotonou, 2014 ; on perçoit un renouvellement perpétuel, une permanente déconstruction des coutumes du genre, une transgression assumée de la typographie poétique, une élaboration phrastique propre. Lire la suite de « Daté Atavito Barnabé-Akayi – « Les escaliers de caresses » ou la poésie du plus que désir. »