Publié dans Actualités

Présentation de La femme au portefeuille de Gaston Zossou au Centre culturel artistik africa

sav3
Gaston Zossou – 02/12/17 – Centre culturel artistik africa.
Dans la matinée de ce samedi 02 décembre 2017 au Centre Cuturel Artistik Africa, alors que l’harmattan élevait sa consœur  la poussière, les amoureux des belles lettres se sont affairés à découvrir un nouveau né de la littérature béninoise. Il s’agit du roman « La femme au portefeuille» de Gaston Zossou.

sav6
Ils étaient de la partie les écrivains béninois tels que: Habib Dakpogan, Ousmane Aledji, Daté Atavito Barnabé-Akayi, Jean Paul Tooh-Tooh, Florent Eustache Hessou,Valère vignigbe etc. Les étudiants en lettres à l’Uac et quelques enseignants de français y étaient aussi.
Après une brève présentation de l’œuvre,il y eut une lecture ; non, une très très belle lecture faite par Orléane Djidonou.
Sa voix a su incarner chaque personnage qui parle ; ce qui nous a fait croire un instant que nous sommes à un spectacle de théâtre. L’assistance ne pouvait pas s’abstenir de dire « waaaooh » .
Des « waoooh » fusèrent donc de tous les côtés ; des ovations aussi.La parole fut ensuite donnée à l’assistance qui l’arracha avec appétit. L’écrivain Atavito Barnabé-Akayi ne put maitriser son désir ardent de lire un passage du livre ayant le plus retenu son attention.Il s’est laissé emporté par l’esthétique et la belle expression du langage de l’auteur du roman. On entendait à plusieurs reprises:«Ramath n’est pas belle ?… Ramath n’est pas belle ? »
En fait, c’est un personnage du roman qui exprimait son épatement face à l’affirmation de ses amis. Cette fois-ci, on riait tous ! D’autres personnes ont aussi exprimé leurs préoccupations. L’auteur du roman prit la parole et répondit aux questions avec une extrême aisance. De toute son intervention,deux graines se sont enfouies dans les échancrures de mon cœur: «Pour connaître le goût de la mer,il suffit juste d’en avaler une gorgée» et «Demain ce qui manquera,ce ne sont pas des ingénieurs pour fabriquer des androïdes mais des intelligents pour y mettre des produits de bonne moralité ; demain ce qui manquera ne sera pas des techniciens pour fabriquer des armes sophistiquées mais des intelligents pour parler au cœur de l’homme afin de le désarmer et l’empêcher de faire la guerre». C’est dire que la jeunesse actuelle est encore dans une ignorance qui menace l’avenir.Il faut donc qu’il y ait prise de conscience. Pour connaitre le goût de « la femme au portefeuille »,il suffit juste d’en écouter une phrase car elles semblent bien être toutes belles et porteuses d’espoir dans ce livre. Qui a dit que le livre n’a personne ? Mensonge ! Les livres sont allés très loin dans l’amour et l’amité et si quelqu’un aimerait qu’ils le regardent,il va falloir qu’il court assez fort.De telles boissons revigorantes, « Saveurs livresques » ne peut que vous les recommander.En attendant que les portes de vous présenter ce livre autrement s’ouvrent à nous, prenez et lisez:  » La femme au porte-feuille » ,un pur délice !
Sav1sav7sav10
Crédits Photo Artistik Africa

Belkis Kounkanrin

 

 

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

8 commentaires sur « Présentation de La femme au portefeuille de Gaston Zossou au Centre culturel artistik africa »

  1. Compte rendu typique de son auteur !
    Belkis !
    Espoir!
    C’est carrément des délices aux épices uniques !
    Toi, tu es la meilleure, tu ne le sais pas encore, tu ça viendra.
    Et le livre, son auteur, les invités, toute l’Assemblée, c’est du grand art.
    J’ai lu le compte rendu et j’ai l’impression d’avoir été de la partie. Satisfait, oui, mais j’aurais voulu y être vraiment.
    Belkis, continue comme cela, tu m’as invité, le temps, la même cause, je suis désolé.
    Les lettres, ta passion, la littérature, ton domaine, le Français, ton thé quotidien!
    Dieu te rembourse ! Ta place, c’est le sommet !
    Merci Saveurs livresques !

    J'aime

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s