Publié dans Poèmes

Discours sur l’étal de la nation.

 

speech-1020355_960_720
Pixabay

Mon frère, ma sœur, mon con-patriote

De boue, enfant de l’amère mère patrie.

Tu ne les emporteras pas au paradis

Ces biens raflés  sur l’étal de l’État.

Tu les étales, ils  sont létaux.

Ils te serreront comme un étau.

Tu ne les emporteras pas au paradis

Mon frère, ma sœur, mon con-patriote.

Ni les comptes aux iles caïmans

Ni les putes aux iles Vierges.

Tu ne les emporteras pas au paradis

Tu mourras, un jour ou une nuit.

Je plongerai ma plume dans ta fosse

Alors mes vers viendront mon frère, ma sœur

Ils viendront te pourrir la mort

Mon con-patriote debout sur le ventre national.

Ils vont te pourrir la mort jusqu’à l’os.

Cent façons.

*

Fin du discours.

Désy Ray.

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

9 commentaires sur « Discours sur l’étal de la nation. »

    1. Parfois si.

      En effet, il y a des gens qui sont des bêtes sauvages. Ils deviennent dès lors des loups pour le peuple les privant de tout l’or et de de toute l’eau du pays.

      Le poète a le devoir d’allumer la flamme d’espérance. Certes les mots n’ont pas toujours plus de poids que la plume qui les couche par écrit. Certains restent même coincés dans la gorge . Mais mot à mot, et motte à motte, il lui faut rebâtir d’espoir, c’est ainsi que son cri s’ honore de liberté.

      J'aime

  1. Il serait bien que vous créez en appendice de ce blog une tour où nous pourrons discuter et échanger ,une sorte d’atelier virtuel où écrivains poètes en herbe ou confirmés viendraient pas pour y publier mais pour y parler de leurs expériences de la plume.

    Aimé par 1 personne

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s