Publié dans Lu pour vous

Les serveuses de fantasmes, Jean-Paul Tooh-Tooh

les serveuses de fantasmesQuand on finit de lire Les serveuses de fantasmes, c’est d’abord la force métrique des nouvelles qui frappe d’emblée. Et c’est à juste titre, parlant de ce genre, qu’une auteure camerounaise pense que  « la longueur du texte ne joue pas ». Cela ressort à une évidence. Evidence d’autant plus que la plupart d’entre elles tiennent autour de deux et quatre pages. Quinze nouvelles soigneusement élaborées dans l’esthétique de l’instant. Quinze  intrigues forgées dans l’esthétique brute de l’urgence. Des nouvelles  concentrées voire concentriques qui forcent l’attention. Lire la suite de « Les serveuses de fantasmes, Jean-Paul Tooh-Tooh »