Publié dans Poèmes

Ni fée… ni ogre

Février mois de l’amour. Poème 2/28


ni fée
pixabay.com

Ils m’ont souvent demandé : « Comment tu la veux ? »

Mon cœur leur répond : « Je n’ai pas de fermes vœux ? »

Je ne te veux ni vilaine ni jolie, je te veux comme tel.

Qu’importe ce qui vient : ce sera toujours une perle.

 

« Trop Jolie » me jettera sur les dents des soucis permanents

Car des envieux me feront courir ta perte perpétuellement

« Trop vilaine » peut nous coudre des jours d’incertitudes

Mais mon cœur et la volonté feront face à leur rectitude.

 

Ce que le cœur obtient du Ciel est toujours agréable et bel

Et j’attends de la Nature qu’elle verse en toi de Justes ficelles…


  Pelphide TOKPO, 22 octobre2014 (Extrait)