Publié dans Poèmes

Et ta peau me toisa …!/ Fabrice Oga

Février mois de l’amour sur votre blog. L’aventure se poursuit en poésie avec aujourd’hui comme invité Fabrice Oga, enseignant de français. Poème 21/28


J’ai rêvé de ton beau teint gémissant

Germé de nulle part

Pour fleurir l’arène aride de mon regard.

La sève de son germe est la vie qui nourrit la berge

De mes envies quand nos corps s’accordent

Au raccord enjôlé de l’éther assoiffé de sueur

Le Zéphyr a soufflé sans souffrir

Et la fraîcheur de ton épiderme fit chanter la douceur

De mes sens Voilà que l’envie me prend

Je te materai jusqu’à demain

Et même au crépuscule de mes jours troués

De désirs amorphes.

Ton haut hissé au tabernacle de ton éclosion

Fait jouir de palpitations le néant de mon séant palpé.

Parcourir ton pourtour avec optimisme

Pour ensevelir les graisses frêles en surplus,

Dans ton antichambre cadenassée…


OGA Fabrice. Enseignant de français des Lycées et collèges.

Fabrice Oga