Publié dans Non classé

Lettre aux vers à mes futurs enfants #FêteDesPères

 

Chers futurs chairs de ma chair, sens de mes sens

Je ne suis qu’un père de vers maintenant

Ma  plume  fidèle dans le ventre de la nuit

Accouche hier, aujourd’hui et demain

Des mots ivres mais libres  qui disent mes peurs

Mes terreurs, mes désespoirs, et  mes espérances

Quelques fois.

Oh oui ; je ne suis qu’un père vers

Et l’inspiration m’a plus d’une fois

Conduit à l’extase : orgasme poétique

J’ai joui, oui je joue avec les mots pour noyer les maux

Dans la fosse commune du temps.

*

Or je suis un mâle et  bientôt viendra ma femelle.

Et je serai bien.

Alors, il viendra des jours ou des nuits

Où s’élèveront des cris, vos cris de nouveaux –nés

Et l’on dira : le poète de la montagne est papa.

Pour vous je serai là et jamais las

Vous serez mes plus beaux vers, ma plus grande Œuvre

Sang de mon sang et sens de mes sens

Je ne serai plus seulement un père-vers

Mais un papa.

*

De moi, vous serez fiers

Je le promets.


Paternellement , Désiré G.

 

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

3 commentaires sur « Lettre aux vers à mes futurs enfants #FêteDesPères »

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s