Publié dans Actualités, Evènements, Opportunités

Lancement du ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’ : Homeky et Attédé repositionnent le livre

Grand prix

Écrivains, éditeurs, libraires, blogueurs littéraires, journalistes culturels…nombreux étaient-ils hier, jeudi 15 novembre à ‘’Bénin royal hôtel’’ de Cotonou pour le lancement du ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’. Tour à tour, le Ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky et le Directeur des arts et du livre (Dal), Koffi Attédé ont présenté les contours de ce Prix destiné à la promotion des talents littéraires.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON (Quotidien ‘’Bénin Intelligent’’)

L’institution du ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’ vise d’abord à réparer une injustice envers les auteurs. C’est ce qui a transparu clairement dans les propos du Ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky. « L’État parfois vous a méprisés. Nous voudrions célébrer votre talent. Que nos successeurs ne vous regardent plus comme des professeurs de français obligés d’écrire quelque chose », a-t-il lancé à l’endroit du public. Et d’ajouter ensuite que le même Prix contribuera ainsi à « fixer dans la tête des Béninois l’importance du livre », afin que tombe l’assertion selon laquelle pour cacher quelque chose à l’Africain, il faut la mettre dans un livre.

Par ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’, il faut donc entendre « une compétition annuelle qui consacre, à chaque édition, cinq œuvres littéraires de fiction écrites en français par des auteurs de nationalité béninoise dans les genres littéraires : théâtre, poésie, roman, nouvelle et conte », a défini Kofi Attédé, Directeur des arts et du livre (Dal). La participation est réservée aux seuls éditeurs habilités alors à présenter des candidatures parmi les auteurs de leurs catalogues. Chacun d’eux peut présenter au plus cinq titres d’auteurs différents. Les ouvrages d’auteurs collectifs sont exclus, a souligné le Dal.

Déjà, la première édition est annoncée avec une programmation pointue : les inscriptions du 10 mai au 20 juin 2019, les résultats des présélections dévoilés le 13 septembre 2019 et la grande délibération au cours d’une cérémonie officielle publique le 9 novembre 2019 où les prix seront remis aux lauréats. Pour faire acte de candidature, l’éditeur soumet pour toute catégorie visée, sous pli fermé pour chaque œuvre à la Dal, dix exemplaires identiques de l’ouvrage, accompagnés d’une fiche de candidature. Sont éligibles les œuvres publiées entre le 1er janvier 2015 et le 30 avril 2019. L’éligibilité comprend aussi (notamment) la vérification des formalités d’Isbn et de dépôt légal. Le jury, a indiqué Kofi Attédé sera composé de trois membres choisis parmi les personnalités du monde culturel littéraire du Bénin et d’Afrique.

Devoirs des lauréats et éditeurs

L’innovation, c’est que le ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’ va au-delà des manières traditionnelles de récompense. En plus de recevoir des enveloppes financières (deux millions de francs CFA par lauréat) et un trophée, les lauréats ont des engagements de même que leurs éditeurs. Les premiers s’engagent à être désormais les ambassadeurs de la littérature béninoise auprès des pouvoirs publics, les partenaires nationaux, internationaux et son porte-flambeau à l’occasion des grandes rencontres et rendez-vous littéraires auxquels le Bénin prend part. Ils ont dès lors la responsabilité, avec un cahier de charges précis, de porter la voix de la chaîne du livre durant tout leur mandat. Les lauréats, a insisté le ministre Homéky, sont chargés de présenter, à la cérémonie de remise de prix de l’édition du concours suivant celle de leur sacre, un ‘’Grand oral sur la littérature béninoise’’ pour la faire connaître au public (les profanes). Quant aux seconds, les éditeurs, il s’impose à eux d’inscrire la mention ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’ sur chaque exemplaire des ouvrages primés avec insertion du logo du Ministère du tourisme, de la culture et des sports, dont ce Prix une manifestation officielle mise en œuvre par la Direction des arts et du livre.

Pas d’inquiétudes ! La Direction des arts et du livre de Kofi Attédé s’engage quant à elle, à acquérir deux cents exemplaires de chaque ouvrage primé. A préciser que les lauréats de ce Prix sont éligibles à l’Initiative présidentielle de l’excellence. Voilà détaillé le ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’, preuve de l’engagement du gouvernement à faire découvrir et promouvoir les écrivains béninois et leurs œuvres ; encourager le professionnalisme chez les éditeurs nationaux ; déceler, stimuler et valoriser les jeunes talents littéraires ; et favoriser le positionnement du Bénin sur la scène littéraire africaine et mondiale. Sa présentation a suscité des questions dans le public dont l’inscription au programme scolaire, des œuvres qui seront primées.

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

4 commentaires sur « Lancement du ‘’Grand prix littéraire du Bénin’’ : Homeky et Attédé repositionnent le livre »

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s