Le sarcophage des mutiliés de Stephens Akplogan

Le sarcophage des mutiliés de Stephens Akplogan

Références

Œuvre : Le sarcophage des mutilés

Auteur : Stephens AKPLOGAN

Éditeur : LC

Année : 2018

 

Après « Les soleils des indépendances » de Ahmadou Kourouma qui peint la vie politique des pays africains nouvellement indépendants,  voici venu « Le Sarcophage des mutilés »de Stephens Akplogan qui expose de façon très particulière la vie politique en Afrique depuis la colonisation en passant par les indépendances jusqu’à la période dite démocratique.

le sarcophage des mutiliés

Natan un jeune homme très intelligent doté de facultés très extraordinaires de vision se plaint auprès de Lucius son ange gardien et de Lissa sa déesse.

Grâce à son don de vision, il avait été témoin de la triste fin du talentueux écrivain Yambo Ouologuemsans pouvoir lui venir en aide. Yambo Ouologuem était un écrivain africain qui vivait en France depuis un certain nombre d’années. Talentueux,il a décroché le prix Renaudot quelques semaines après la publication de son ouvrage  « Le devoir de violence »et sera accusé de plagiat par le jury du Renaudot à cause des jalousies qui animait certains de ses rivaux. Il retourne dans son village d’origine où il mourut (page 11-12).Natan de son côté, travaille dans un cabinet de conseil en image. Un matin, il reçut un nouveau client du nom de Solstice Amlon qui désirait des conseils de Natan dans le cadre des élections présidentielles qui s’annonçaient au Bénin.

Après mille réflexions et échanges entre Natan et ses collaborateurs, il décida d’aider Solstice Amlon pour son élection à la présidentielle de 2016. Avec l’aide de Lissa sa déesse et de Lucius son ange gardien il réussit à faire élire solstice comme président de la République du Bénin. Malheureusement, très tôt,Amlon révélera son côté obscur à la population dont il devait prendre soin : licenciement, déguerpissement, chômage,arrestation illégale, corruption complots, seront les vertus de ce président.

Dans le cours de son mandat, il commença à perdre la confiance du peuple et obtenait au contraire sa colère. Il commençait à avoir des doutes sur sa réélection pour un second mandat.

Ganjêto une femme mystique qui se prend pour Dieu vient proposer à Solstice une porte de sortie pour accéder au second mandat : sacrifier Natan.De réflexion en réflexion, Amlon finit par accepter la proposition de Ganjêto.

Une nuit lors d’un culte organisé par l’Église des rénovées de Ganjêto au cours duquel les fidèles devaient sortir dans les rues et aller dans les maisons pour annoncer la paix, une bagarre éclate due au mécontentement des habitants de la région. Les querelles finies, on dénombra deux portés disparus, dont une petite fille et un homme qui n’était rien d’autre que Natan. Les jours passèrent sans aucune nouvelle des deux disparus, Lissa la déesse de Natan se mit en colère et demanda aux autres dieux d’en faire de même. Ainsi la nature devenait plus agressive, les prêtres, les féticheurs et autres se mirent à faire des cultes dans le but d’implorer le pardon des dieux sans aucun résultat. Ganjêtose retire dans l’une de ses chambres dans le but de renforcer sa puissance et de se trouver des alliés, malheureusement on retrouva son corps sans vie quelques jours plus tard toujours dans la même salle. Amlon apprend la mort de Ganjêto ce qui le déconcerta complètement, car celle-ci venait de mourir sans l’avoir aidé à accéder à la présidence une deuxième fois.Pendant ce temps les services de renseignement russe sollicités par Bastien Da Javon homme politique, ancien candidat à la présidentielle devenu rival de Solstice Amlon aidés de quelques Béninois ont réussi à retrouver Natan et la petite fille qui avaient disparu dans un lieu proche d’une rivière, leurs corps devraient probablement être jetés dans cette rivière après le rituel dans lequel on devait les sacrifier.Les élections étaient là, le premier tour et en enfin le second tour passèrent, Solstice avait perdu sa place et s’exila à l’étranger sous prétexte de raison de santé.

Il est utile de rappeler que Stephens Akplogan a fait une transcription des faits réels qui ont meublé l’histoire de l’Afrique après les indépendances à travers le personnage Kinta Odibo qui fut renversé par un coup d’État le 18 novembre 1968. Ainsi Stephens nous expose le problème des instabilités politiques au lendemain des indépendances tout comme Ahmadou kourouma dans « Les soleils des indépendances ». L’auteur fait une fusion du réel et de la fiction sans pour autant indexer quelqu’un.

Par exemple l’affaire du président Solstice Amlon ressemble à une situation que la République du Bénin a vécue  il y a quelques années…

« Le sarcophage des mutilés » plonge le lecteur dans une profonde réflexion par rapport à la vie politique en Afrique et dans les vilenies de nos sociétés africaines : instabilités politiques,traitrise, corruption, enlèvements, etc.

L’esthétique dans l’ouvrage de Stephens Akplogan est vraiment hallucinante. Avec lui, la littérature se métamorphose en un tribunal ou du moins un moyen très efficace de dénoncer les tares de nos sociétés africaines comme  dans « Les tresseurs de cordes » de Jean Pliya. Ce livre doit être si possible inscrit dans les œuvres au programme à partir du secondaire. Le français utilisé par l’auteur est d’un niveau très compréhensible à tout lecteur moyen. Les métaphores utilisées par ce dernier rendent plus intéressante la lecture de cette œuvre.

Cependant cette œuvre comporte une faiblesse qui se situe au niveau de la restitution des faits. Les faits dans cette œuvre se succèdent d’une manière très rapide ce qui conduit le lecteur dans une perte totale en ce qui concerne les personnages et la chronologie. Un lecteur sous informé aurait du mal à comprendre ou du moins à savoir quelle est l’importance ou l’utilité de cette œuvre.


Sévérin GNANKATCHA

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s