Publié dans Lu pour vous

Serment d’abstinence de Abdel Hakim Lalèyè

Serment d'abstinence

Le Dossier : Serment d’abstinence Par Pelphide TOKPO

Cher Ami, tu es élève en classe de 3ème ou tu es un simple amoureux de la lecture, tu as lu Serment d’abstinence, je l’ai lu aussi ? et surtout, j’ai pris des notes en suivant les conseils d’un magnifique écrivain Henri de Montherlant qui demandait de toujours lire avec un crayon à la main. Le point de mes prises de notes, je te le fais à travers le présent « Dossier » qui est en cinq points.

  1. La présentation et Fiche d’identité du livre
  2. L’histoire et la structure du livre
  3. Les personnages de l’œuvre
  4. Le cadre et la durée l’histoire du livre
  5. Les petites choses et mes impressions de lecture
  6. La présentation physique de l’œuvre

La présentation physique d’une œuvre revient à insister sur un certain nombre d’éléments du paratexte. Tu vas te dire que c’est un gros mot que j’’emploie là. Gérard Genette, un spécialiste des techniques littéraires (disons-le comme ça), définit le paratexte comme tout ce qui entoure le texte même du livre et « qui commence par la couverture, le titre, le nom de l’auteur, etc » (Libération, 1983).

Cher Ami, retrient que le paratexte se subdivise en deux partie : le péritexte et l’épitexte. Nous n’allons pas insister ici l’épitexte. Mais tu retenir que le péritexte renvoie aux éléments (qu’on retrouve sur ou dans le livre) comme le titre, les sous-titres, la préface, la postface, le glossaire, l’avant-propos, l’avertissement, le prière d’insérer, l’épigraphe, la dédicace, les notes de bas de page, la première de couverture, la quatrième de couverture, le dos du livre…

Maintenant, passons à la présentation physique du livre. Je parie que tu connais déjà les termes techniques par lesquels on désigne chaque partie de la couverture d’un livre. Ensemble rappelons-les en nous appuyant sur l’ouvrage Serment d’abstinence. Et c’est parti !

La « Première de couverture » qui est la face avant de la couverture, on peut lire, du haut vers le bas : le genre de l’œuvre (roman), le titre (Serment d’abstinence), le nom de l’auteur et la maison d’édition et son logo.

La « Quatrième de couverture » qui est la face arrière de la couverture, on y voit : le titre de l’œuvre, un petit texte qui donne une idée de l’histoire (qu’on appelle le prière d’insérer), la photo de l’auteur suivie de sa biographie et l’adresse de la maison d’édition.

Le « Dos du livre » qui est la petite partie située entre la « Première de couverture » et la « Quatrième de couverture », on y lit : la maison d’édition, le titre de l’œuvre et le nom de l’auteur.

  1. L’histoire et la structure du livre

Mon Ami, avant d’aborder l’histoire de l’œuvre je voudrais attirer ton attention sur trois termes techniques (Ne crie pas : « Encore des gros mots hein ! » rire !) : la narratologie, le flash-back et le récit enchâssé.

La narratologie est un mot fabriqué par Gérard Genette en 1972 (Tu te rappelles de lui, j’espère) pour désigner l’étude des techniques que les écrivains emploient en écrivant des histoires (les histoires que et moi aimons bien !).

Le flash-back est un mot que la langue française a « volé » à l’anglais pour dire « retour en arrière » qu’on voit dans les histoires (films ou livres). As-tu remarqué le retour dans le passé dans Serment d’Abstinence ? Dans les films, lors des passages flash-back les images sont en blanc-noir ou d’une autre couleur.

Le récit enchâssé est une histoire qui vient s’insérer ou s’intégrer dans une autre histoire (principale). Je parie que tu retrouves déjà l’histoire qui est enchâssée dans une autre dans le livre !

Ami, je ne vais pas t’ennuyer en me lançant dans une tentative de résumé du livre. Mais que deux choix s’offrent à nous ici : soit résumer l’histoire « principale », soit résumer l’histoire enchâssée. Je fais le premier choix.

Léré, jeune médecin, est fiancé à la jeune Laïdé, professeur de Biologie. Mais Léré entretient une relation secrète avec Banké, une fille issue d’une riche famille, bien que Laïdé soit déjà en état. Léré commence par avoir de doute sur le futur de sa relation avec LaÎdé. Un vieux monsieur dont il est proche du couple (en sa qualité de médecin) a vite compris que Léré semble préoccupé par une situation. Léré se confie alors au vieux. Ce dernier se décide alors à raconter Léré une histoire d’histoire d’amour qui remonte à cinquante ans afin qu’il tire une leçon. [L’histoire enchâssée s’installe]. Après avoir écouté studieusement le vieil homme et se rendant compte que c’était l’histoire du vieux et de sa femme qui ont bravé tous les obstacles au risque de finir sans enfants, Léré demande en mariage Laïdé, rompt avec Banké. Iyabo, la femme du vieux meurt, le vieux meurt aussi six mois après seulement le jour de la naissance de la fille de Léré et de Laïdé.

En ce qui concerne la structure du livre, tu constates bien que c’est en chapitres. Seize au total. Ces chapitres répartis comme suit.

  • Les chapitres 1 à 4 : Début de l’histoire de Léré et de Laïde.
  • Les chapitres 5 à 15 : Le flash-back. L’histoire enchâssée. (Cinquante ans plus tôt : Histoire de Olayé et d’Iyabo.)
  • Le chapitre 16 : Le retour à l’histoire de Léré et de Laïde.
  1. Les personnages de l’œuvre

Mon Ami, commençons par rappeler ensemble la définition de « personnage ». Le personnage est un être fictif de papier qui pose des actes dans une histoire, dans une œuvre. Soulignons aussi que les personnages sont à l’image des hommes de chair et de sang, comme toi et moi.

Les personnages de l’histoire principale de Serment d’abstinence

Olayé

Iyabo

Débra

Greg

Abé

Abdul

Léré

Laïde

Le vieux Olayé

La vielle Iyabo

Banké

Les personnages de l’histoire enchâssée de Serment d’abstinence

Je vais m’intéresser à deux personnages du roman afin de te montrer comment esquisser « l’étude » d’un personnage.

Iyabo : Elle est devenue la charmante vieille épouse du vieux Olayé. Jeune, Iyabo apparaît comme une femme avec une forte personnalité. D’abord, elle est fidèle comme le témoigne sa promesse « d’attendre Olayé » qu’elle a tenue sur 10 ans (Chap. 71). Ensuite, c’est une femme de conviction et bien déterminée dans ses choix : malgré le sombre futur qu’on entrevoyait pour sa relation avec Olayé, elle a décidé vivre son histoire d’amour s’opposant même à la volonté de ses parents (Chap. 110-113). Enfin, c’est une femme de caractère : elle démissionne de son job ne voulant pas céder au harcèlement de son patron (Chap. 162-165).

Debra : C’est le portrait opposé d’Iyabo. Jeune fille « branchée », à la mode : lunettes de soleil, nom soyeux ‘’Débra’’, voiture japonaise neuve (p. 74). Débra apparaît comme une femme matérialiste (p.105) aimant les sorties et diner au restaurant. Sans une forte personnalité, malgré les mauvais traitements (p. 102-103) dont elle est l’objet de la part de son copain Greg, le jaloux, jamais Débra ne se décide véritablement de rompre avec lui. Son amour pour « les cadeaux et l’argent » pousse Débra à ne pas accepter l’amour d’Abé qui éperdument amoureux.

  1. Le cadre et la durée l’histoire

Cher Ami, en narratologie (J’espère que tu te souviens de ce gros mot .), on aurait dit : le cadre spatio-temporel de l’histoire ! « spatio » renvoyant aux espaces dans lequel se déroule l’histoire et « temporel » désigne la fois l’époque de l’histoire mais aussi a sa durée.

De l’espace

Pour l’histoire principale, celle de Léré et de Laïde, a pour cadre Cotonou. Et l’histoire enchâssée, celle d’Olayé et Iyabo, se déroule principalement à Calavi.

A coté de cet espace principal, je vais attirer, cher Ami, ton attention sur les micros espaces. Ce sont ces lieux qui ont servi de cadre à des faits de l’histoire. On a le domicile de Léré, la maison du vieux Olayé, l’hopital dans l’histoire principale. Alors que pour le récit enchâssé, on a notamment le campus, la maison des parents d’Iyabo, la maison d’Olayé et d’Iyabo.

Du temps du récit

L’histoire se passe à notre époque. Et en prenant appui sur les indices textuel, j’ai pu estimer la durée de chaque histoire dans le temps. Tu te demandes surement comment cela est possible.

Cher Ami, je te signale que dans un récit le temps ne s’écoule pas comme dans la vie. Ça va vite, et très vite même parfois. Juste par l’emploie d’une expression, on peut faire s’écouler 10 ans, voire mille ans.

Alors, l’histoire principale de Serment d’abstinence qui prend en compte les chapitres 1 à 4 et 16 s’étale sur quatre jours avec un bon dans le temps de six mois après le troisième jour. Voici le détail dans le tableau ci-dessous :

Repère temporel Cadres/Lieux des actions Indices temporels – Observations

Chapitre 1

1ère journée

Domicile de Léré

Domicile du vieux

Le récit débute un matin comme l’indique « Ce matin-là » (p. 13). D’ailleurs, Léré et Laïde sont réveillés par la sonnerie du téléphone.

Chapitre 2

1ère journée

Au collège

Domicile du vieux

C’est toujours la première journée. Aucun indice textuel ne suggère un changement de jour.

Les « Bonjour » (p.19) que s’adressent les personnages suggèrent est encore dans la matinée.

Chapitre 3

1ère journée

Au collège

A l’hôpital

Restaurant à Haie-Vive

Aucun indice de changement de jour.

Le « Bonjour Tata » de Laïde à l’infirmière (p. 36) suggère que nous sommes toujours en matinée.

Chapitre 4

1ère journée

Domicile de Léré

Au début de ce chapitre, nous sommes encore dans la première journée, mais tard dans « La nuit qui avait trempé toute la ville dans son encre noire.» (p. 45)

Les « Bonne nuit » (p. 49) que se disent Léré et Laïde confirme cette thèse.

2ème journée

Dans la rue

Chez le vieux

Dans ce même chapitre, des indices nous poussent à soutenir qu’on est passé à un jour à partir de la page 49.

Les « Bonjour » (p. 52) et la précision du vieux « Elle doit y aller avant que le soleil n’apparaissent » (p. 53) indiquent le début d’un nouveau jour.

Chapitre 16

2ème journée

Domicile du vieux

Nous sommes toujours dans la deuxième journée. Mais en début de l’après-midi : « Il ne sonnait que quinze heures » lit-on à la page 184.

3ème journée

Domicile du vieux

« Le lendemain » de la page 187 suggère le passage à une autre journée.

4ème journée

Domicile du vieux

Un bon temporel se produit, un de « six mois » pour qu’on vienne à la quatrième journée comme le laisse comprendre : « Les jours s’étaient succédé aux jours, les lunes aux lunes » (p. 194)

Ami, voilà comment on estime la durée dans un récit. J’espère que tu ne trouves pas cela fastidieux comme travail. C’est juste passionnant ! Et tu peux y arriver. Alors lance-toi le défi de « calculer » la durée du récit enchâssé, celui d’Olayé et Iyabo. J’attends le retour !

  1. Les petites choses et mes impressions de lecteur

Mon cher Ami, François Mauriac dans son ouvrage Le romancier et ses personnages dit que le romancier est un « Dieu » puisqu’il est à l’image de l’autre Dieu un Créateur, dans ses livres il crée tout un monde et a le droit de vie et de mort sur ses personnages.

Mais je veux que tu saches que toi, en tant que Lecture, tu n’es pas un petit caillou. Tu es quelqu’un ! (Je n’ose pas dire que tu es le « Diable » ! rire) ; oui, tu peux détruire l’œuvre du romancier. Et il ne peut rien contre toi ! Tu es intouchable !

Donc, tu as droit d’aimer ou de ne pas aimer un livre, tu peux trouver à dire sur un livre que tu as lu. Alors pour avoir refermé le livre Serment d’abstinence, je me demande :

– Si le titre ne pouvait pas être autre chose. Même un truc bête comme L’amour au-dessus de tout.

– laquelle des deux histoires voulait-on nous raconter en fin de compte ? Ce devrait être celle de Léré et de Laïde. Mais l’importance est finalement donnée à l’histoire d’Olayé et Iyabo.

Mon Ami, retenons quand même que le livre ne manque pas d’intérêt. C’est un bon support pour enseigner les bases de la narration aux apprenants. Il se peut servir aussi un bon prétexte pour aborder certains de notre monde d’aujourd’hui : le goût pour le matériel, l’infidélité ou le manque de constance dans les relations sentimentales.

Cher Ami, c’est sur ces mots que je ferme ce « Dossier ».

Au prochain « Dossier » !

Auteur :

Bienvenue sur saveurs livresques. Le blog littéraire qui ne constipe pas.

Donner votre avis éclairé sur cette sauce :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s