Entretien avec Chédrack DEGBE du Festival Samedi des livres – Saveurs livresques

Entretien avec Chédrack DEGBE du Festival Samedi des livres – Saveurs livresques

Deux mois après la deuxième édition  du Festival Samedi des Livres , Saveurs livresques s’entretient  avec  Chédrack DEGBE, Directeur exécutif de l’ONG Initiative Pour la Promotion de la Lecture, l’Excellence et la Protection de l’Environnement (IPROLEPE). Saveurs livresques était partenaire de cette édition du FESAL et en fait le bilan ici avec l’un de ses principaux acteurs.Un promoteur du livre et de la lecture comme on aime bien  qui croit dur comme fer «qu’un seul livre peut changer la vie d’un homme ».

Read more

Google en milieu scolaire : Générateur de paresseux ? – Saveurs livresques

Google en milieu scolaire : Générateur de paresseux ? – Saveurs livresques

Quand avez-vous consulté Google pour la dernière fois ? Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances qu’il soit le résultat d’une recherche sur le puissant moteur de recherche.

Que ce soit pour savoir la vitesse du déplacement d’une tortue de deux ans, connaitre la définition du mot jdjezdjk, ou avoir des ressources sérieuses pour écrire un article, je suis comme vous : je tape dans le plus célèbre des moteurs de recherche ma requête et presque toujours, la recherche est fructueuse. Presque toujours, oui car Google ne sait pas tout. Je n’ai pas trouvé définition du mot jdjezdjkRead more

Bénin — Faut-il rétablir la peine de mort ?

Bénin — Faut-il rétablir la peine de mort ?

À la faveur de la révision de nuit de la Constitution de février 1990, une disposition lumineuse a vu le jour : l’abolition totale de la peine de mort. La mesure a été saluée par les uns et accueillie avec réserve ou indifférence par les autres. De toutes les façons, ce n’était guère un referendum. Read more

Désamour des livres : faut-il supprimer les séries littéraires ? – Saveurs livresques

Désamour des livres : faut-il supprimer les séries littéraires ? – Saveurs livresques

Le jour où le gouvernement béninois décidera de supprimer la série A, pardonnez-moi si je soutenais la mesure ! J’aurais eu de bonnes raisons. Le rapport des élèves des séries littéraires à la lecture et aux livres est – de par mon expérience- l’un des plus mauvais et des plus regrettables qui soient ! Read more

Première édition du Grand Prix littéraire du Bénin : poètes et romanciers recalés ! – Saveurs livresques

Première édition du Grand Prix littéraire du Bénin : poètes et romanciers recalés ! – Saveurs livresques

Grand prix littéraire du Bénin : une première édition qui fera date !

Hier à Cotonou a eu lieu l’épilogue de la première édition du Grand Prix Littéraire du Bénin.

Le fait marquant a été la non –distinction de lauréats dans  deux genres littéraires à savoir : le roman et la poésie. Read more

Fables immortelles, morales de vie : Francel Loko nous replonge dans une fontaine de la sagesse universelle !

Fables immortelles, morales de vie : Francel Loko nous replonge dans une fontaine de la sagesse universelle !

Pour ceux de ma génération et nos ainés, les Fables de Jean de la Fontaine, représentent un pan de ce que j’appellerais notre PIC : Patrimoine intellectuel commun… Oui j’ai inventé ça pour avoir l’air sérieux !

Car, sérieux qui ne connait pas les Fables de la Fontaine ?  Il se peut qu’elles perdent aujourd’hui de leur  réputation, mais qui parmi mes camarades n’a pas déclamé Le laboureur et ses enfants ? Travaillez prenez de la peine…

On a tous en mémoire la chute « Mais  le Père  fut sage de leur apprendre avant sa mort, que le travail est un trésor. »

Comment oublier cette histoire entre la fourmi travailleuse et la cigale Miss l’artiste qui finit mal «  Vous chantiez ? j’en suis fort aise : Eh bien ! dansez maintenant ! » Cette fable qui fait de nous adultes des bourreaux du travail qui oublient de profiter  de la beauté du monde !

Dans le chef-d’œuvre qu’est  «  Les animaux malades de la peste », Jean de la Fontaine nous a préparés à être lucides face à l’injustice du monde, à l’oppression des puissants par les faibles : «  Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

Enfant, j’ai eu l’occasion de lire beaucoup de ses fables dont certaines ne sont pas connues du  public.  (C’est ce qui arrive quand on a comme parents deux professeurs de Français et qu’on préfère rester chez soi plutôt que d’aller jouer au foot comme des enfants normaux. )Honte à moi !

J’aime bien les Fables de la Fontaine. J’en ai parodié quelques-uns  et certains font objet d’intertextualité dans mes textes. Nostalgique !

C’est sans doute mu par cette nostalgie que Francel Loko a décidé d’écrire Fables immortelles morales de vie.

Ce livre de 60 pages se propose de nous faire relire quelques Fables  de Jean de la Fontaine.

La sagesse n’a pas de date de péremption et  même si on dit que des gouts et des couleurs on ne discute pas, il est des beautés qui résistent au temps.

Si vous aviez déjà découvert de nouvelles choses en relisant un texte que vous avez lu il y a des années auparavant, vous comprendrez déjà tout l’intérêt du travail de  Francel Loko.

Pour chacune des onze (11) fables qu’il  se propose de nous faire relire, le jeune auteur propose une interprétation.

Mais il fait aussi participer le lecteur en lui posant une série de questions sur les dites fables.On réalise alors qu’on n’avait pas tout  compris.

Je soupçonne Francel Loko d’avoir été comme moi un spécialiste du commentaire composé quand il était au collège.

Si vous êtes élève ou étudiant, grâce aux interprétations et aux questionnaires de l’essayiste, vous allez mieux pénétrer chaque texte et apprendre à mieux l’analyser.

Le livre n’est pas volumineux et est d’un style accessible à tous. Si vous voulez offrir des livres à vos enfants pour les fêtes de fin d’année, je crois que ce bouquin devrait figurer dans le bouquet.

Les fables de la Fontaine constituent un classique de la littérature universelle. Les relire aujourd’hui, c’est se plonger dans une fontaine de sagesse et de morales de vie.


Eurydoce Désiré GODONOU

Salon national du livre  » Nous sommes fin prêts » : Koffi Attédé, Directeur des Arts et du livre

Salon national du livre  » Nous sommes fin prêts » : Koffi Attédé, Directeur des Arts et du livre

Alors que s’ouvre demain à Cotonou la troisième édition du Salon national du livre, le Directeur des Arts et du livre répond aux questions de l’Association  béninoise des blogueurs et diffuseurs de livre du livre(ABDL).

Koffi Attédé, parle du déroulement même du salon,  des innovations de cette  édition  et évoque  le Grand prix littéraire du Bénin qui aura lieu à la fin de ce mois.

Retrouvez en fin d’entretien l’affiche du programme des activités du salon. Read more

Salon national du livre : Programmation des rencontres d’auteurs – Saveurs livresques

Salon national du livre : Programmation des rencontres d’auteurs – Saveurs livresques

Cotonou abritera du 19 au 21 décembre  la troisième édition du Salon national du livre.

Organisé par le Ministère de la Culture et du Tourisme à travers sa Direction des Arts et du livre, l’évènement se tiendra à la Place du souvenir ( ex place des Martyrs).Les activités se tiendront autour du thème : «  Écrire le Bénin ».

Au programme de cette fête du livre qui vient clôturer l’année littéraire du Bénin, des expositions, des conférences, des rencontres avec les auteurs.

Choisis par leurs éditeurs, six jeunes auteurs auront l’occasion d’échanger avec leur lectorat et les visiteurs en général. Voici la programmation officielle. Read more

Les 72 heures du livre à Natitingou : c’est fini et on en redemande déjà !- Saveurs livresques

Les 72 heures du livre à Natitingou : c’est fini et on en redemande déjà !- Saveurs livresques

C’est désormais de l’histoire, une histoire qui doit continuer de s’écrire. Les rideaux sont tombés sur la première édition des 72 heures du livre à Natitingou.

Cette fête du livre a eu lieu du 12 au 14 décembre dans la cité des Nantos sous l’œil bienveillant de Kaba dont la stèle se trouve à l’entrée de la ville. Read more

72 heures du livre : Jour 1 et 2 : Natitingou est ivre de livres !- Saveurs Livresques

72 heures du livre : Jour 1 et 2 : Natitingou est ivre de livres !- Saveurs Livresques

 

Organisées par la Maison TV5 de Natitingou, les 72 heures du livre de Natitingou ont commencé hier 12 décembre et s’achèveront demain samedi 14 décembre.

En 48 heures de déroulement, ce festival a déjà prouvé une chose : il était pertinent de l’organiser.

Dans la matinée d’hier, la mini foire a été ouverte.

Cap a été ensuite mis sur le Cours secondaire Saint-Augustin de Natitingou où un accueil princier était réservé à l’écrivain, invité d’honneur de cette première édition du festival les 72 heures du livre à Natitingou.

Raouf Mama est un orateur or pair qui sait tenir son public en haleine. Cette fantastique rencontre s’est déroulée autour des œuvres de l’auteur notamment Pourquoi le bouc sent mauvais et autres contes du Bénin, au programme de Français dans les classes de sixième du Bénin.

Grâce à des poèmes et devinettes énoncées par le conteur, la rencontre a été très interactive. Et les élèves ont été très satisfaits.

Le même exercice sera répété dans la soirée de ce jour au Lycée militaire Général Mathieu Kérékou, avec le même engouement. En témoignent les questions posées.

Dans ces deux établissements scolaires les élèves ont même bénéficié d’un cours de dans zinli !

raouf 1

Jour 2

Le deuxième jour du festival a démarré par une visite de Raouf Mama accompagné du comité d’organisation des 72 heures du livre à la Bibliothèque du CAEB/ Fondation Vallet de Natitingou.

L’auteur a bénéficié d’une visite guidée de ce centre de lecture.

Très impressionné par ses observations et les statistiques présentées par le responsable du centre, M. Anatole KPEHOUMBE, il s’est réjoui : «  J’ai toujours dit que les Béninois ne lisent pas. Ici, vous me prouvez que j’avais tort. Désormais je tiendrai compte de cette réalité ».

Le cortège s’est ensuite dirigé vers le CEG2 de Natitingou où une foule d’élèves attendaient l’écrivain.

Pour être plus concret, la salle qui a abrité la séance était si petite que les élèves ont dû être reçus en deux groupes et en deux fois. Heureusement, Raouf Mama est infatigable, passionné et passionnant.

Comme prévu au programme, la soirée de ce 13 décembre a été consacrée à une conférence à la Maison TV5 de Natitingou sur le thème «  Voyager au Bénin avec les livres pour enfants ». Une causerie animée encore par l’invité d’honneur de la première édition des 72 heures du livre.

On peut déjà dire que des vocations littéraires sont nées au seins des élèves et qu’une soif du livre et de la lecture a été transmise par Raouf Mama.

«  Je suis très satisfait »

À la fin de toutes ces interventions, Raouf Mama ému par l’accueil et la qualité des différentes rencontres a remercié le comité d’organisation pour avoir été invité et a dit toute sa satisfaction.

Ce samedi 14 décembre sera l’épilogue des 72 heures du livre.

Dans la matinée aura se tiendra un atelier de dessin pour une vingtaine d’écoliers.

La mini foire se poursuit naturellement et les visiteurs pourront visiter le stand de la bibliothèque du CAEB/ Fondation Vallet de Natitingou, et acquérir des ouvrages chez les libraires exposants.

Et à 20 heures aura lieu la finale du Prix Maison TV5 de Natitingou du jeune lecteur. À ne pas rater.

Enfin, Lionel Agbodandé, Responsable de la Maison TV5 pourra faire son bilan. Les félicitations ont déjà commencé ….


Eurydoce Désiré GODONOU