Publié dans Lu pour vous

Note de lecture de Petit Jo, enfant des rues de MPOUDI NGOLLE Evelyne

INTRODUCTION

La littérature africaine d’inspiration française a connu une multitude de productions littéraires depuis sa naissance dans les années 1920 avec Les trois volontés de Malick de Mapaté Diagne à nos jours. Mais ce n’est qu’à partir des années 70 que la plume féminine va faire son entrée dans l’univers de la littérature négro africaine d’expression française. C’est ainsi que nous avons eu le premier roman signé d’une femme : Une si longue lettre de la sénégalaise Mariama Bâ. A sa suite, plusieurs autres femmes vont faire leur entrée dans l’univers de la littérature. Parmi elles, figure en bonne place Evelyne Mpoudi N’gollé avec ses deux romans. C’est donc l’un de ses romans, le second, Petit jo, enfant des rues, qui va faire objet d’étude dans le présent travail. Il s’agira pour nous de ressortir les différents aspects qui constituent la richesse de cette œuvre : les thèmes, la structure, le style, la portée, etc. après avoir parlé de la biobibliographie de l’auteure.

Lire la suite de « Note de lecture de Petit Jo, enfant des rues de MPOUDI NGOLLE Evelyne »

Publié dans Lu pour vous

Le mandat de Sembene Ousmane : une satire de la société africaine après les indépendances.

le-mandat-vehi-ciosane

Le mandat est le sixième livre de Ousmane Sembene. Il parait en 1956.

L’action se déroule dans un quartier de Dakar. Ibrahima Dieng est un  chef  de famille pauvre et au chômage qui vit ou plutôt survit grâce à des emprunts. La  misère est d’ailleurs la chose la mieux partagée par les habitants de son quartier ! Lire la suite de « Le mandat de Sembene Ousmane : une satire de la société africaine après les indépendances. »

Publié dans Lu pour vous

Ô Pays, mon beau peuple !_ Sembene Ousmane

 « L’amour ne se soucie pas plus de caste ni de race, que le sommeil d’un grabat. J’allais en quête de l’amour et je me suis perdu… »

Auteur : Sembene Ousmane

Editions : Presses Pocket

Genre : Roman

Année de Parution : 1957

Nombre de Page : 187.

O mon pays mon beau peuple

 

Avis personnel :

Ousmane Sembene était déjà à mes yeux l’auteur d’un roman profondément marquant et touchant (Les bouts de bois de Dieu) avant même que je ne me plonge dans une autre de ses parutions encore plus ancienne qui a créé en moi un tas d’émotions que je ne parviens pas à me le décrire à moi-même. L’auteur est intéressant à lire. Et le relire n‘est point ennuyant. Lire la suite de « Ô Pays, mon beau peuple !_ Sembene Ousmane »

Publié dans Lu pour vous

Reine Pokou : concerto pour un sacrifice/ Véronique Tadjo

reine pokou

J’avais une vilaine migraine cette semaine qui m’a fait fuir les gros livres. C’est ainsi qu’en cherchant dans les rayons de ma bibliothèque : ‘’un livre écrit par une femme et que je pourrais lire en une heure’’, je suis tombé sur ce magnifique livre de Véronique Tadjo.

C’est la légende de Pokou dont j’avais déjà lu un extrait il y a dix ans environ. L’histoire est courte et je vous la rapporte.

Dans le royaume Ashanti, Pokou est une princesse. C’est la nièce du roi Osei Tutu.

Lire la suite de « Reine Pokou : concerto pour un sacrifice/ Véronique Tadjo »

Publié dans Lu pour vous

Miel sacré de Elena Miro K : un cocktail de miel et de fiel !

« On croit avoir laissé le passé derrière soi, mais il nous rattrape toujours où que nous soyons, qui que nous soyons. C’est ainsi la vie ! » p37.

Après son roman«  Le bout du tunnel » sorti en 2013, Elena Miro K publie en 2016,  « Miel sacré » un recueil de deux récits d’une qualité  littéraire remarquable.

Publié par les éditions Tamarin, l’ouvrage  est préfacé par le journaliste et écrivain béninois Jérôme Carlos.  Il est écrit en 118 pages autour de deux personnages féminins que sont : Jessy et Stéphanie. Lire la suite de « Miel sacré de Elena Miro K : un cocktail de miel et de fiel ! »

Publié dans Lu pour vous

Les mouroirs de Dayouri Kpétikou : au cœur des déserts médicaux en Afrique.

LES MOUROIRS

Il y a des livres qui font rêver… Il y a aussi  des rêves qui font écrire des livres…

En tous cas, Les mouroirs de Dayouri Kpétikou est le reportage sinon le rapport général d’une nuit de  sommeil agité,  entretenu par rêve et imagination.

Le narrateur suit le douloureux périple de Fati, une fille de 15 ans à terme de sa grossesse. Après l’échec du guérisseur traditionnel à la délivrer, ses parents se décident enfin à opter pour la médecine moderne. La pauvre femme fait une rupture utérine et est  dans le coma depuis plusieurs jours. Elle sera trainée de ville en ville  sur des ambulances de fortune, à la recherche d’un centre de santé qui puisse enfin la faire accoucher.  Lire la suite de « Les mouroirs de Dayouri Kpétikou : au cœur des déserts médicaux en Afrique. »

Publié dans Lu pour vous

Les Amours incurables de Jean- Paul TOOH-TOOH

les-amours-incurables

Au hasard de mes errements dans le gotha littéraire béninois de la nouvelle génération, il m’est arrivé de tomber sur un ouvrage de bonne facture que je désigne volontiers mon coup de cœur, jusqu’à ce que, poursuivant mon bonhomme de chemin, j’en découvre d’autres qui m’auraient filé la même impression. Quoique ma charte quotidienne n’en ait pas encore été vraiment étoffée ! Donc, je parlais d’un « magnificat » qui m’a plu par sa simplicité et sa qualité prégnante. Car, la virginité d’imagination et les objectifs d’écriture dont s’est paré  l’auteur demeurent remarquables. Lire la suite de « Les Amours incurables de Jean- Paul TOOH-TOOH »

Publié dans Lu pour vous

D’amour et de poussière _ Ernest GAINES

« Seigneur,qu’il faisait chaud là-bas ;Seigneur, qu’il faisait chaud.

Auteur : Ernest GAINES

Editions :Liana Levi

Genre : Roman

Année de Parution : 1991

Nombre de Page : 267.

4ème de couverture :

Une plantation aride de Louisiane, théâtre de tous les déchirements. C’est là que se nouent les amours du contremaître cajun Bonbon et de Pauline, une esclave noire. Et celles, plus coupables encore, du farouche Marcus, tout juste sorti de prison, et de Louise, la femme blanche du contremaître. Sous le regard réprobateur de toute une communauté, tabous et non-dits volent en éclats. Mais comme dans une tragédie antique, leurs destins prendront peu à peu valeur d’exemple. Lire la suite de « D’amour et de poussière _ Ernest GAINES »

Publié dans Lu pour vous

Les serveuses de fantasmes, Jean-Paul Tooh-Tooh

les serveuses de fantasmesQuand on finit de lire Les serveuses de fantasmes, c’est d’abord la force métrique des nouvelles qui frappe d’emblée. Et c’est à juste titre, parlant de ce genre, qu’une auteure camerounaise pense que  « la longueur du texte ne joue pas ». Cela ressort à une évidence. Evidence d’autant plus que la plupart d’entre elles tiennent autour de deux et quatre pages. Quinze nouvelles soigneusement élaborées dans l’esthétique de l’instant. Quinze  intrigues forgées dans l’esthétique brute de l’urgence. Des nouvelles  concentrées voire concentriques qui forcent l’attention. Lire la suite de « Les serveuses de fantasmes, Jean-Paul Tooh-Tooh »

Publié dans Lu pour vous

« Rosa Parks : de l’arrière d’un bus au devant de la scène » de Camilla WILSON

camilla-wilson-210x300

Lu par Abdel Kader KPADONOU

Quand une leader m’est révélée

Pour moi qui croyais tout savoir sur elle par ce qu’on m’en avait dit au cours des

nombreuses formations sur le leadership, ce livre a été d’un grand apport.

Sans ce livre, je n’aurais jamais su qu’elle était, aussi considérée par son action, comme la « Mère du mouvement des droits civiques » dans son pays.

Sans ce livre, je n’aurais jamais su que sans son action, Martin Luther King ne se serait jamais révélé au monde comme le Pasteur, leader du Mouvement des Droits Civiques.

Sans ce livre, je n’aurais jamais su qu’elle aimait les livres bien que la bibliothèque municipale n’était pas ouverte aux Noirs et que leurs prix dans les librairies n’étaient pas à sa portée.

Sans ce livre, je n’aurais jamais su que son refus de libérer la place réservée aux Blancs n’était pas un acte isolé, que c’était une nouvelle tentative, un acte récidiviste posé contre l’ensemble des aspects de la ségrégation raciale (commerces réservés aux deux races, places dans les tramways et dans les bus, droits de vote, fontaines, écoles, portes des bâtiments).

Sans ce livre, je n’aurais jamais su qu’à une époque où le « leadership féminin » n’était pas en vogue, des femmes pouvaient militer dans leur communauté pour devenir libres bien que les hommes les reléguaient seulement dans les travaux ménagers ou au secrétariat. Elle savait attendre ce qu’elle voulait (la patience), avait un fort désir de contribuer à faire changer les choses, n’avait peur de personne. On pouvait compter sur elle dans les associations dans lesquelles elle militait. C’est le genre de leadership à suivre.

Je dis toute ma gratitude à mon confrère François GODONOU VIANOU pour m’avoir fait lire « Rosa Parks : de l’arrière d’un bus au devant de la scène »  écrit par Camilla WILSON et publié en 2006 aux Nouveaux Horizons. Ce livre au format brochure (64 pages seulement) est un condensé de l’essentiel sur sa vie depuis son enfance à Pine Level jusqu’aux honneurs à elle décernés par la nation américaine. Je suis déjà à la recherche de l’autobiographie de la femme qui s’était levée pour ses droits et pour la liberté tout en restant assise le 1er décembre 1955 sur l’avenue qui portera plus tard son nom.


 Archiviste de formation et profession, Abdel Kader KPADONOU est un jeune cadre de l’administration béninoise travaillant à la haute Cour de Justice en tant que Chef Service Documentation et Pré-archivage. Passionné de lecture depuis son enfance marquée par un père instituteur très rigoureux, les livres décorent l’univers de sa maison (salle de séjour, lit, toilettes, cuisine) et de son bureau (Centre de Documentation).  Ce détenteur du BAC série sciences sociales et économie est membre de l’Association pour le Développement des Activités Documentaires au Bénin (ADADB) dont il a été le Président 2014-2016. Il se propose de nous inviter ici à jouir de ses saveurs livresques.