Publié dans Lu pour vous

Western Tchoukoutou de Florent Couao-Zotti lu par Habib Dakpogan

Wester tchouk

Prenez un western classique. Remplacez le désert par un relief proche du ciel par les montagnes ; substituez les chevaux à une moto routière irrattrapable. Faites du shérif un policier brutal et concupiscent et ajoutez-lui une petite cour de comparses dédaigneux de toute contrainte éthique. Placez au cœur de cette ménagerie une jeune fille délurée aux allures de bimbo, et un vieux poète à la complainte mélancolique. Mettez au comptoir de l’unique bar une Chinoise servant une liqueur atypique, rougeâtre et fort enivrante. Qu’obtenez-vous ? Quelque chose de purement béninois, customisé Natitingou, affecté d’un doux relent d’éthanol bien distillé. C’est du Western Tchoukoutou, dernier roman de Florent Raoul Couao-Zotti, paru aux Éditions Gallimard en février 2018. Lire la suite de « Western Tchoukoutou de Florent Couao-Zotti lu par Habib Dakpogan »

Publié dans Lu pour vous

La dernière nuit du Raïs de Yasmina Khadra : Immersion dans le personnage et la fin de règne de Mouammar Kadhafi

la

Avec La dernière nuit du Raïs (LDNR), Yasmina Khadra nous offre un saisissant portrait du sulfureux « Guide libyen ». L’auteur se met dans la peau de Mouammar Kadhafi (le récit est à la première personne) pour nous faire vivre les derniers tourments, émotions et réflexions qui pourraient bien être ceux du Guide alors qu’il était pris en sandwich par les insurgés et les pluies de frappes aériennes de l’OTAN. Lire la suite de « La dernière nuit du Raïs de Yasmina Khadra : Immersion dans le personnage et la fin de règne de Mouammar Kadhafi »

Publié dans Lu pour vous

Pierre et Jean_Guy de MAUPASSANT

Bonjours les gourmets livresques. Comme on dit au Bénin, il y a trois jours. Un concours de circonstances nous a fait rester un peu silencieux sur le blog. Mais nous revoilà ! Aujourd’hui, Alex K-do nous fait goutter à la littérature classique. A table !

Pierre et Jean_Guy de MAUPASSANT

« Mais il nous aimait encore puisqu’il a pensé à toi. Moi je l’aimerai jusqu’à mon dernier soupir, et je ne le renierai jamais, et je t’aime parce que tu es son enfant, et je ne pourrais pas avoir honte de lui devant toi !»

Lire la suite de « Pierre et Jean_Guy de MAUPASSANT »

Publié dans Lu pour vous

Partir ou rester…. L’infamante république de Habib Dakpogan : une caricature de l’administration publique !

Partir ou rester

L’auteur

Né à Porto-Novo le 19  aout 1974, Habib Dakpogan est musicien, peintre, spécialiste des ressources humaines mais surtout et c’est ce qui nous intéresse écrivain.

A ce jour, sa bibliographie se résume à quatre ouvrages à savoir :

  • Partir ou rester, l’infamante république, Editions Ruisseaux d’Afrique, 2006 ( Prix SILCO 2008) ;
  • Pv salle 6 Star Editions, 2013  ( Prix du Président de la République 2015) ;
  • Etha contest, Editions plurielles, 2016 ;
  • Dessins de silence, Venus d’ébène 2017.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler du tout premier ouvrage de l’auteur. Lire la suite de « Partir ou rester…. L’infamante république de Habib Dakpogan : une caricature de l’administration publique ! »

Publié dans Lu pour vous

Etha contest de Habib Dakpogan: rire à l’ivresse !

Etha contest Habib Dakpogan

<<Désastre, parlez_moi du désastre, parlez-m’en>> écrivait Léon Gontran Damas dans son poème le « hoquet ». Sa voix n’est pas tombée dans le désert. Les siens ont répondu à son appel de la manière la plus belle. Le désastre en Afrique, le désastre au Bénin. Habib Dakpogan écrivain béninois nous en montre huit clichés à travers son recueil de nouvelles Etha contest  publié aux Editions Plurielles en janvier 2016. Dans ce livre, ça crit, décrit, narre, ordonne et conditionne le  » désastre » car l’auteur fait sien les maux qui tuent lentement son pays comme l’alcool tue lentement son buveur ambulant, pour mettre du mercurochrome dans les plaies infectées par l’amour, les réseaux sociaux, la corruption et surtout le pouvoir, histoire de leur fermer la gueule et alerter le reste encore bien portant du danger qui circule. Parcourons ces lignes. Lire la suite de « Etha contest de Habib Dakpogan: rire à l’ivresse ! »

Publié dans Interview, Lu pour vous

Dessins de silences : Quand Habib Dakpogan égrène une poésie rhapsodique !

 

dessins de silence (2)

Le titre du recueil m’a fait penser d’abord à un autre du paysage littéraire béninois, L’Os du silence de Rodrigue Atchaoué. Une poésie placée sous le sceau du silence ? Me suis-je posé comme question. Mais hélas, c’était vite aller en besogne. Vile précaution en effet, car la poésie est par excellence, ce qui surprend le plus. Je ne devrais pas l’oublier. Lire la suite de « Dessins de silences : Quand Habib Dakpogan égrène une poésie rhapsodique ! »

Publié dans Lu pour vous

Note de lecture de Petit Jo, enfant des rues de MPOUDI NGOLLE Evelyne

INTRODUCTION

La littérature africaine d’inspiration française a connu une multitude de productions littéraires depuis sa naissance dans les années 1920 avec Les trois volontés de Malick de Mapaté Diagne à nos jours. Mais ce n’est qu’à partir des années 70 que la plume féminine va faire son entrée dans l’univers de la littérature négro africaine d’expression française. C’est ainsi que nous avons eu le premier roman signé d’une femme : Une si longue lettre de la sénégalaise Mariama Bâ. A sa suite, plusieurs autres femmes vont faire leur entrée dans l’univers de la littérature. Parmi elles, figure en bonne place Evelyne Mpoudi N’gollé avec ses deux romans. C’est donc l’un de ses romans, le second, Petit jo, enfant des rues, qui va faire objet d’étude dans le présent travail. Il s’agira pour nous de ressortir les différents aspects qui constituent la richesse de cette œuvre : les thèmes, la structure, le style, la portée, etc. après avoir parlé de la biobibliographie de l’auteure.

Lire la suite de « Note de lecture de Petit Jo, enfant des rues de MPOUDI NGOLLE Evelyne »

Publié dans Lu pour vous

Le mandat de Sembene Ousmane : une satire de la société africaine après les indépendances.

le-mandat-vehi-ciosane

Le mandat est le sixième livre de Ousmane Sembene. Il parait en 1956.

L’action se déroule dans un quartier de Dakar. Ibrahima Dieng est un  chef  de famille pauvre et au chômage qui vit ou plutôt survit grâce à des emprunts. La  misère est d’ailleurs la chose la mieux partagée par les habitants de son quartier ! Lire la suite de « Le mandat de Sembene Ousmane : une satire de la société africaine après les indépendances. »

Publié dans Lu pour vous

Ô Pays, mon beau peuple !_ Sembene Ousmane

 « L’amour ne se soucie pas plus de caste ni de race, que le sommeil d’un grabat. J’allais en quête de l’amour et je me suis perdu… »

Auteur : Sembene Ousmane

Editions : Presses Pocket

Genre : Roman

Année de Parution : 1957

Nombre de Page : 187.

O mon pays mon beau peuple

 

Avis personnel :

Ousmane Sembene était déjà à mes yeux l’auteur d’un roman profondément marquant et touchant (Les bouts de bois de Dieu) avant même que je ne me plonge dans une autre de ses parutions encore plus ancienne qui a créé en moi un tas d’émotions que je ne parviens pas à me le décrire à moi-même. L’auteur est intéressant à lire. Et le relire n‘est point ennuyant. Lire la suite de « Ô Pays, mon beau peuple !_ Sembene Ousmane »

Publié dans Lu pour vous

Reine Pokou : concerto pour un sacrifice/ Véronique Tadjo

reine pokou

J’avais une vilaine migraine cette semaine qui m’a fait fuir les gros livres. C’est ainsi qu’en cherchant dans les rayons de ma bibliothèque : ‘’un livre écrit par une femme et que je pourrais lire en une heure’’, je suis tombé sur ce magnifique livre de Véronique Tadjo.

C’est la légende de Pokou dont j’avais déjà lu un extrait il y a dix ans environ. L’histoire est courte et je vous la rapporte.

Dans le royaume Ashanti, Pokou est une princesse. C’est la nièce du roi Osei Tutu.

Lire la suite de « Reine Pokou : concerto pour un sacrifice/ Véronique Tadjo »