Publié dans Poèmes

L’après Saint-Valentin/Espoir Jean-luc Honlonkou

Aujourd’hui place au slam ! Février mois de l’amour continue son petit mois de chemin avec ce jour, un invité.


 

Chérie, j’ai décidé de t’écrire ce texte

Parce que je n’arrive pas à garder en moi

Tout ce que je peux ressentir pour toi

Lis-le, c’est pas un test Je t’aime!

C’est vrai c’est ce que je ressens Lire la suite de « L’après Saint-Valentin/Espoir Jean-luc Honlonkou »

Publié dans Poèmes

Tu verras…./ Pelphide Tokpo

 

Quand tu seras là, ma Chère tu verras.

Je ne sais combien d’années j’aurai

Accrochées à ma pauvre silhouette.

Mais je serai comme une réglette.

 

Je ne sais si j’aurai déjà, à moi, « un office »

Mais rassure toi, j’y aurais mis le sacrifice.

Pourtant, j’ai grimpé à l’arbre Ecole sans colle

Tu sais, j’ai même touché et retouché sa cime

 

Mais, comme tu ne verras pas j’espère,

Je n’ai retrouvé aucun fruit revenu à terre.

Mais comme tu verras, je n’ai pas croisé les bras

Malgré le sale drap, J’ai tenu et je tiens bon.

 

Greenwich, Tu seras mon Temps Universel

Comme dans la sauce, tu seras mon sel

– Jamais tu ne seras en trop

– Jamais tu ne seras en moins


(Extrait)

Pelphide TOKPO

10-06-2014, 7h15

Publié dans Poèmes

Rose nuit

couple-3064048__340

Ce soir Chérie, aimons-nous à en mourir.

Et je n’aurai plus peur de la mort.

Aime-moi, qu’en mon cœur s’estompent les remords

Et que les sourires fassent place aux tristes soupirs.

 

Je vais  t’aimer sans voir le temps passer.

Je vais t’aimer sans jamais me lasser

Tu m’aimeras comme une partie de toi

Tu me combleras comme un prince, comme un roi.

 

Regarde Ô douce amie : ce soir la lune est rose

Elle comprend et soutient notre cause

Le vent est sponsor, il souffle : – Vive les amoureux !

 

Ce soir donc, aimons nous à en être ivres

Et je connaitrai dès lors  la joie de vivre

C’est un grand soir dans notre histoire : soyons heureux !


Désiré Godonou

Publié dans Poèmes

POUR UN SOIR FACE A LA MER / Habib Dakpogan

Nous avons demandé à l’écrivain Habib Dakpogan de contribuer à notre opération Février mois de l’amour.

Il nous entraine à la mer tout en poésie.  Neuf vagues de vers frais. Je ne sais pas pourquoi ce texte évoque en moi Lamartine. Une version 100% bonheur  du Lac.  En tout cas, ‘Que tout ce qu’on entend, l’on voit ou l’on respire,
Tout dise : Ils ont aimé ! » Le lac/ Lamartine in Méditations.

 

Habib Dakpogan
Habib Dakpogan , écrivain.

Par un soir un peu pers

où pleuvait du velours

J’ai confié à la mer

Le visage de l’amour Lire la suite de « POUR UN SOIR FACE A LA MER / Habib Dakpogan »

Publié dans Poèmes

La nuit d’octobre d’Alfred de Musset : poésie du Valentin éconduit !

Février mois de l’amour. Poème 13/28.

 

Alfred_de_musset
Alfred de Musset

L’amour ce n’est pas que des roses, des sourires et des câlins.
Des plus illustres personnes aux individus anonymes, tout le monde peut souffrir de ses tourments. Heureusement que c’est bon pour la poésie !
Je vous présente très brièvement aujourd’hui un extrait  de La nuit d’octobre de Alfred de Musset, un de mes poètes préférés.
Les Nuits ( quatre au total ) ont été écrites quand Alfred de Musset a été largué par sa Valentine : Georges Sand ! Ah on m’a demandé plus d’une fois …. Oui. Oui :  Georges Sand, c’est une femme et non un mec.

La Nuit de décembre porte sur le malaise existentiel, La Nuit de  mai,sur  l’angoisse de la création littéraire, la Nuit d’octobre qui nous intéresse aujourd’hui porte sur l’amour trahi.  ( A ces trois textes s’ajoute la Nuit d’ Aout.) Lire la suite de « La nuit d’octobre d’Alfred de Musset : poésie du Valentin éconduit ! »

Publié dans Poèmes

Ginette by Grégoire Folly

Février mois de l’amour sur saveurs livresques. Poème 12/8

 

fashion-1442912__340

Ginette

tu es un nectar d’ébène

taillé sur la césure de mes lèvres

de ton corps que j’aime étoiler au su des ambifiées du quartier

tu ébauches le soleil de minuit

ô Ginette

givrer les chats-huants cléricalistes

qui glacent ivresd’horizon tes élans avides

je suis une glaréole en attente Lire la suite de « Ginette by Grégoire Folly »

Publié dans Poèmes

Serments de Habib Dakpogan in Dessins de silences

Le texte que nous vous proposons aujourd’hui se veut une pause. Depuis neuf jours, nous avons célébré l’amour dans ce qu’il a de plus beau et de fougueux. Mais l’amour n’est pas fait que de sourire et de larmes de joie.  » Jusqu’à ce que la mort nous sépare » est parfois un mensonge trop pieux. C’est cette douloureuse vérité que nous donne à lire l’écrivain béninois Habib Dakpogan dans  » Serments » un poème de son dernier ouvrage,  » Dessins de silences« .

C’est un avant-gout à la présentation du livre qui se fera  bientôt.

divorce-619195_960_720
pixabay.com

C’est comme un lac étal et sans reflet,

Une fleur de mai sans soirée d’air frais,

C’est comme un beau slow derrière le mur du son,

C’est comme une toile de lait aux colombes envolées,

Comme une église le soir du jugement dernier. Lire la suite de « Serments de Habib Dakpogan in Dessins de silences »